Menu :

Le principe du chauffage urbain

Récupération de chaleur

Les atouts

La cogénération

 

Récupération de chaleur

Le réseau auparavant alimenté par le gaz est aujourd’hui alimenté à plus de 80 % par des énergies de récupération : la valorisation de combustibles solides de récupération (CSR) et de biogaz.

C’est la première fois en France qu’un tel processus industriel permet d’alimenter un réseau de chaleur.

Les CSR sont préparés à partir de déchets non dangereux et non recyclables, sélectionnés pour leur haut potentiel énergétique et auparavant destinés à l’enfouissement. Ils permettent d’apporter une solution de valorisation adaptée aux caractéristiques de certains déchets en mélange (refus de tri de collecte sélective, encombrants déchetterie...), non valorisables sous forme matière, mais ayant encore un potentiel énergétique.

Les déchets sont sélectionnés de manière à produire un combustible utilisé par une chaudière spécialement conçue par le groupe Séché, implantée sur le site de Changé. Cette chaudière représente la source d’énergie principale du réseau de chaleur de Laval, géré par Laval Energie Nouvelle. Le biogaz, issu de la dégradation des déchets réceptionnés dans le centre de stockage de Changé alimente également le réseau de chaleur.

Une connexion de 10 km entre Changé et le quartier Ferrié (Laval), point de départ du réseau de chaleur, permet ce transfert de chaleur. Les échangeurs de la chaufferie Ferrié prennent ensuite le relais pour transporter l’eau chaude dans les 18 km de canalisations du réseau. 12 500 tonnes de CO2 sont évitées chaque année : équivalent à la circulation de plus de 10 000 voitures.


> En savoir plus sur les CSR (vidéo)

 

 

Le principe du chauffage urbain Les atouts

 

 
Contact | Mentions légales

 

Web agency : Mentalworks